Le Loup des Steppes

Transition d'un jeune loup FTM

Archive for the 'Art' Category

A

ā [vr. at-man] pn. * r. on, se, soi (aux 3 pers.) — m. souffle | principe de vie; âme; esprit, intelligence; soi | essence, caractère, nature; particularité; corps | phil. [upaniṣad] np.

d’Ātmā, «le Soi» ou Âme universelle, essence immuable de l’être, forme microcosmique du brahman | phil. l’Âme, l’une des 9 substances [dravya] du vaiśeṣika — a. m. n. ifc. ātma dont l’esprit est || gr. ατμος; all. Odem; fr. âme, atmosphère.

Ca me rappelle des trucs cette photo. Cette fois ce qu’il y a dessous c’est un tatoo. Très significatif pour moi et représentatif de cette année.

Souffle de vie.

3 comments

Pretty/Handsome

Je viens de découvrir le Pilot d’une nouvelle série : Pretty/Handsome. À l’origine du projet il y a Ryan Murphy, le créateur de Nip/Tuck. La série est produite par Murphy mais également Brad Pitt, et a un cast impressionnant : Jo Fiennes et Carrie-Anne Moss dans les rôles titres.

La série raconte comment, un gynéco, marié, deux enfants, bien ancré dans une suburb américaine bourgeoise bien pensante, va se rendre compte progressivement qu’il est une femme…

Apparemment, le show est plutôt mal barré et n’a pas été acheté par une chaîne pour la rentrée. Comme le dit TV.com, « Sex sells, but apparently transsex doesn’t.« . Hum, dommage.

Quoi qu’iil en soit, le torrent du Pilot est trouvable sur internet, et j’ai eu l’occasion de le voir.

C’est vraiment très bon. Esthétiquement ce n’est pas d’une grande innovation (un côté caméra subjective intéressant mais sans plus, des effets Six Feet Under type « ce qu’on voudrait qu’il se passe »), mais les acteurs portent vraiment le truc, et surtout c’est écrit avec une grande finesse. Il y a quelques temps, j’aurai pensé qu’il y avait quelques clichés (le milieu social, la caractérisation de certains personnages), mais après être allé aux States, l’environnement républicain du Dr Fitzpayne ne m’a pas choqué. Les storyline sont consistantes, pleines de possibilités pour la suite, et le potentiel émotionnel de l’histoire du Dr est bien utilisé. Pas de pathos, simplement une souffrance / difficulté bien réelle, finement représentée et traitée.

Je ne sais pas à l’heure actuelle si le show est bel et bien mort et enterré mais je n’espère vraiment pas. Dans tous les cas, ça vaut vraiment le coup de jeter un oeil au Pilot, même si c’est tout ce qu’il y a.

Juste une déception, que le personnage FTM ne soit pas interprété par un trans mais par une femme bio. Peut-être que les FTM acteurs ne courent pas les rues mais enfin je sais pas, ça m’a gêné cette apparence « fake » (barbe mais voix encore aigu, visage aux traits trop féminins par rapport à l’avancée de son parcourt, etc). Autant je comprenais dans une série comme The L Word parce que le personnage de Max transitionnait, pendant la série (donc devait être une actrice femme pour les premières saisons) mais là, je sais pas, ça m’a déçu.

3 comments

If

Aujourd’hui j’ai reçu un gentil mail d’un ami de mon père. Je ne m’y attendais pas du tout, c’est très touchant.

En ouverture de son mot, il y avait cette citation de Kipling :

If you can keep your head when all about you
Are losing theirs and blaming it on you,
If you can trust yourself when all men doubt you.
But make allowance for their doubting too;
If you can wait and not be tired by waiting.
Or being lied about, don’t deal in lies,
Or being hated, don’t give way to hating,
And yet don’t look too good, nor talk too wise:
And—wich is more — you w’ll be a MAN my son !

Rudyard Kipling

Comments are off for this post

Transe-Generation #2 – Special chest surgery

 

 

 

 

 

 

 

1 comment

Transe-Generation #1

J’avais oublié ce dessinateur plein d’humour, heureusement, en farfouillant sur un ancien forum, je suis retombé sur le lien.

Je vous mettrai mes dessins préféré à l’occasion, pour ponctuer le blog. En attendant, voilà une image d’actualité…

 

Pis, pour le fun, quelques autres que j’aime beaucoup.

 

 

 

 

 

2 comments

Post-op #7

Bon. Les pansements commencent à s’enlever (à droite surtout). Je suis vraiment pas très enthousiasmé par la phase qui commence en fait. Je suis arrivé au bout des trois semaines de port obligatoire de la veste de compression… même si je pense que je vais continuer à la porter la nuit parce que j’ai peur qu’un faux mouvement ou autre me fasse mal ou ne risque d’arracher un truc.
Mais du coup maintenant je suis plus faible et un peu stressé. D’autant que cette période et délicate et risquée : le moindre mauvais frottement risque d’arracher les croûtes qui doivent vraiment partir d’elles-mêmes…

Je paranoye aussi sur mon téton gauche qui ne semble pas motivé à donner signe de vie (niveau sensation, je sens beaucoup plus le contact sur mon téton droit), et qui à l’air d’avoir une bonne semaine de retard sur son voisin (différence déjà avec le liquide des drains). Du coup ils ne sont pas synchro et la phase de stress d’arracher les plaies va durer deux fois plus longtemps. Mais c’est normal, il y a souvent un côté qui guérit plus lentement.

Le fait d’enlever la veste me fait également totalement régresser niveaux liberté d’action : je me sens beaucoup plus fragile, les plaies piquottent plus (mais je pense que l’air est bon pour elles), ça tire / fait mal vachement plus vite (capacité de mouvement limitée). Et alors que j’étais un électron libre ces jours-ci et que je sortais pas mal dans Montpellier, je me retrouve cloué à l’intérieur, très peu mobile et avec beaucoup trop de temps pour penser.

Mais bon. Si mon téton gauche daigne m’informer de son bon état, je pense que je supporterai « l’enfermement » quelques jours.

En attendant je vais essayer de redevenir un cinéphile sociopathe pour quelques jours, l’histoire de faire passer le temps. Je suis pas sûr d’y arriver mais bon, ça vaut le coup, surtout que j’ai quelques bons films indy à voir. Au programme pour l’instant : All the real girls (2003) de D.Gordon Green, Chopper (2000) de A.Dominik, Diggers (2006) de C.Dieckmann…

Comments are off for this post

I Got A Name

‘Tain j’avais zappé ce chanteur, Jim Croce, qui vient de Philly. Mais comme je suis un caméléon musical, je m’adapte, et je redécouvre cette chanson.

And Im gonna go there free
Like the fool I am and Ill always be
Ive got a dream, Ive got a dream
They can change their minds but they cant change me
Ive got a dream, Ive got a dream
Oh, I know I could share it if you want me to
If youre going my way, Ill go with you
Movin me down the highway
Rollin me down the highway
Movin ahead so life wont pass me by

Comments are off for this post

P4 // Scars # Rocco

Photo de Kael T Block (XX Boys project).

Comments are off for this post

P3 // Scars # Gabriel

Photo de Kael T Block (XX Boys project).

Comments are off for this post

P2 // Scars # Sean

Photo de Kael T Block (XX Boys project).

Comments are off for this post

« Page précédentePage suivante »boink