Le Québec

04/20/2012

Avril 2012. Arrivée à Montréal.

Alors voilà, après des mois d’envies d’ailleurs, ce sera finalement le Québec.

Paris était devenue une ville trop anxiogène, avec un « milieu » suffoquant associé à beaucoup des souvenirs difficiles.

Par ailleurs, la situation économique coïncidant avec la fin de mes études, il est assez vite devenu clair que ce ne serait pas à Paris que je pourrais un chouette boulot et avoir la meilleure qualité de vie…

Je me suis longtemps interrogé sur le fait d’aller en Bretagne, et très brièvement de retourner dans le sud, mais c’est finalement suite à un voyage-révélation que le Québec et Montréal se sont imposés à moi comme une évidence.

Moins d’un an après ce premier voyage au Québec, me voici, avec G.

Je ne suis pas sûr que je vais écrire régulièrement sur la vie ici, mais j’aurais, j’imagine, des choses à dire ponctuellement sur le fait d’être trans immigré dans un pays étranger. Pour l’instant j’ai une cargaison de testostérone (de quoi tenir un peu moins d’un an), donc ce n’est pas ma priorité.

Et je sais que j’ai envie / besoin de couper avec tout ça, aussi.