Mon post précédent, T3, est en fait venu de plusieurs lectures / écoutes dans les domaines sur et pour lesquels je travaille dans mes études (le réseau).

Un premier article paru sur Media Trend traite l'utilisation des liens (hypertextes) sur internet, et notamment le risque qu'ils peuvent entraîner de « perdre » le lecteur. Tomber, au hasard (de liens en liens...), sur cet article m'a amusé parce que de fait, cette question du hasard organisé (version 2.0 du bordel organisé ?) est une question qui me travaille beaucoup, sur laquelle je réfléchis et tente de produire des choses... Ensuite, j'ai écouté un podcast (après avoir cliqué sur un lien sur Media Trend) sur la question du personal branding. Connaissant déjà bien le sujet, je n'apprends pas grand chose mais relève tout de même cette phrase d'une des intervenantes sur la finalité de du personal branding : « pouvoir mettre de la cohérence entre son identité physique et virtuelle ». Well.

Cela paraît évident, mais vraiment je crois que je suis en train de vivre la transitionnelle « crise post-transition » (oui, oui, j'y reviendrais aussi...) et une « crise d'identité numérique » (l'une et l'autre étant bien sûr liées...).

Il faudra que je développe tout ça. Mais je crois que cela se fera au fur et à mesure parce qu'évidemment, si je pouvais réduire ma double crise à un post sur ce blog, c'est qu'il n'y aurait pas grand chose de sérieux...